Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Etude pour l'hôpital de l'Archet
Lily Van der Stokker

Commanditaires - Jean-Jacques Romatet (directeur du CHU Nice); ensemble de personnels administratifs et soignants de l’hôpital de l’Archet de Nice
Mediateur - Sylvie Amar
Soutien - Fondation de France
Centre Hospitalier Universitaire de Nice, France, abandonné

La commande

L'hôpital de L'Archet à Nice rassemble deux bâtiments : L'Archet 1 et 2. Les commanditaires souhaitaient un aménagement des deux halls d'accueils, afin d'améliorer la dimension accueillante du site, le confort des patients et de leur famille.

La commande intervient sur des espaces monumentaux. Il s'agit d'aménager les halls d'accueils de L'Archet 1 et L'Archet 2 construits respectivement en 1979 et 1996, ainsi que le couloir de liaison. Le projet de Lily van der Stokker prévoit de décliner un même motif fleuri (en différentes couleurs et selon différentes compositions) sur les différents espaces. En outre, un mobilier coordonné ainsi que des fausses plantes colorées sont disposées dans l'espace, et des coins détente ou lectures sont aménagés. Le but est d'améliorer le confort des patients et de leur famille et la dimension accueillante de L'Archet, ainsi que de lui conférer une identité visuelle forte et immédiatement perceptible.

L'œuvre

Pour les deux halls et le couloir de l'hôpital de L'Archet, on m'a demandé de réfléchir à une œuvre d'art qui remplisse non seulement la fonction d'œuvre, mais qui puisse contribuer à résoudre certains problèmes d'ordre architectural. Cette œuvre devrait être accueillante, à échelle humaine, amicale, tout en permettant aux visiteurs de se repérer facilement et de relier les trois espaces (...). Après avoir visité les lieux plusieurs fois et avoir écouté les différents souhaits, il m'a paru clair que l'un des principaux problèmes de l'hôpital réside dans le mélange chaotique de différents styles, matériaux et couleurs qui caractérisent les trois espaces à l'heure actuelle (portes, sols, murs, etc.). J'ai donc décidé de me focaliser en priorité sur les sols, les meubles et les gens, en laissant les murs clairs et calmes. J'ai créé une œuvre sur le sol, dont les motifs nous rappellent les tapis d'intérieurs et leur chaleur. Mon but est d'inspirer de l'optimisme et de la légèreté d'esprit à travers les couleurs du motif et les meubles et faire en sorte qu'ils fonctionnent comme une source d'espoir. Lily van der Stokker, 2006. Le projet de Lily van der Stokker n'a pas été validé par les commanditaires, qui souhaitent néanmoins poursuivre leur réflexion et passer commande d'une seconde étude par l'intermédiaire du nouveau médiateur délégué par la Fondation de France à Nice.

Lily Van der Stokker

Lily van der Stokker est née en 1954 à Hertogenbosch (Pays-Bas). Elle s'est imposée sur la scène artistique internationale avec des peintures murales aux dimensions parfois monumentales qui se distinguent par l'originalité de leurs motifs, leurs couleurs attrayantes et leur remarquable capacité à investir toutes sortes d'espaces. L'artiste développe un large registre de formes et de motifs dont elle décline les innombrables possibilités sur une grande variété de supports, du mobilier au papier peint et aux tissus.