Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Devenir commanditaire

L'action des Nouveaux commanditaires

Initiée au début des années 1990 par l'artiste François Hers avec le soutien de la Fondation de France, l'action des Nouveaux commanditaires permet à toute personne qui le souhaite, de préférence associée à d'autres, d'assumer la responsabilité d'une commande d'œuvre d'art auprès d'un artiste.

Avec plus de 400 projets en Europe et à travers le monde, ce sont des lycéens, des enseignants, des commerçants, des médecins, des astrophysiciens, des jardiniers, des sportifs, des retraités, des artisans, des supporters, des pompiers, des moines, des chômeurs, des avocates, des pêcheurs, et bien d'autres encore qui se sont sentis autorisés à

Rendre visible les invisibles
Donner vie au couloir de l'hôpital
Remplacer la sonnerie du lycée
S'approprier la place du marché
Faire entendre le son des abeilles
Briser le silence et pleurer nos morts
Instaurer de nouvelles formes de logement social
Inventer de nouveaux rites de passage
Concevoir un monument à l'injustice de la justice
...

Faire art comme on fait société.

Pour ce faire, ils ont pu compter sur un réseau européen de médiateurs agréés par la Fondation de France et réunis au sein de la Société des Nouveaux commanditaires qui leur ont permis de réaliser des commandes auprès d'artistes de grande notoriété multipliant des pratiques allant de la peinture à l'architecture, en passant par la sculpture, la vidéo, la musique, ... : Daniel Buren, Luciano Fabro, Céleste Boursier-Mougenot, Ettore Spalletti, Xavier Veilhan, Michelangelo Pistoletto, Wim Delvoye, Wesley Meuris, Christian Boltanski, etc.

Ainsi, grâce à ce dispositif régi par un protocole qui définit précisément les rôles et les responsabilités de chaque intervenant - commanditaire, médiateur, artiste -, tout citoyen qui le désire peut faire entendre sa voix et proposer une vision nouvelle de la société pour faire émerger un art engagé et en contexte répondant à de véritables enjeux de société.

Le processus de la commande

1. Objet de la commande

Le médiateur se met au service des commanditaires pour les aider à définir au cours de plusieurs réunions la nature et la contenu de la demande qu'ils souhaitent faire à un artiste. Le médiateur est à l'écoute et évalue avec les commanditaires la faisabilité et la pertinence de leur demande. Ensemble, ils vont définir un cahier des charges qui permettra ensuite au médiateur de leur proposer un artiste approprié et désireux de s'engager dans l'aventure.

Au cours de ces entretiens, les commanditaires sont amenés à formuler un projet qui répond à des préoccupations d'intérêt général.

2. Dialogue avec l'artiste

L'artiste soumet un avant-projet qui est débattu avec les commanditaires. Ceux-ci, avec l'aide du médiateur, précisent les contraintes techniques et administratives ainsi que le cadre financier dont l'artiste devra tenir compte. Si l'avant-projet est validé, l'œuvre entre en phase de production.

3. Réalisation

La commande est alors mise en œuvre. Le médiateur, avec l'aide des commanditaires, prend en charge la coordination du projet et s'assure de la recherche de partenaires et de financements pendant toute la phase de production. Il les aide, ainsi que les responsables politiques ou administratifs, à assurer une bonne inscription de l'œuvre dans le contexte auquel elle est destinée.

4. Inauguration

L'œuvre est inaugurée et devient un acteur à part entière de la vie publique.

Devenir commanditaire

Si vous aussi vous pensez avoir une bonne raison de faire appel à l’art contactez-nous pour devenir commanditaire !