Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Figures imposées
Bertille Bak

Commanditaires - La Maison des Femmes de Pau
Mediateur - Association Pointdefuite
Soutien - Fondation de France, DRAC Aquitaine, Conseil régional d'Aquitaine, Fondation Daniel et Nina Carasso
Maison des Femmes, 12 Rue René Fournets, 64000 Pau, France, 2015

La commande

Depuis les années 1980, la Maison du Hédas, à Pau, accueille des femmes de toutes nationalités. Pour ses fondatrices, c’est un lieu d’échanges et de partages ayant pour objectifs le vivre ensemble et le combat contre les formes de discrimination, de violence, d’exclusion et de racisme. En 2013, parce qu’elles avaient envie de poser un nouveau regard sur leur action, les femmes de la Maison du Hédas sollicitent l’association Pointdefuite dans le cadre d’une action Nouveaux Commanditaires initiée et soutenue par la Fondation de France. Après plusieurs mois d’échange, Pointdefuite leur propose de rencontrer Bertille Bak, une jeune plasticienne dont les projets interrogent les problématiques sociales. Au fur et à mesure des échanges et des rencontres, l’artiste comprend que la présence, en France, de toutes ces femmes venues d’ailleurs et accueillies à la Maison des Femmes, répond à quelques invariants : nécessité de traverser les frontières, recours à un passeur, et parfois mariage arrangé.

L'œuvre

Sur un ton décalé, l’artiste décide de mettre en scène de possibles préparations à l’exil, les femmes jouant leur propre rôle d’émigrées. L’artiste perçoit et révèle une réalité, cette réalité dans laquelle, aujourd’hui, survivre au voyage, dans les espaces clandestins et les interstices des moyens de transports par voies terrestre, maritime ou aérienne demanderait une préparation digne d’un parcours du combattant. Tourné dans le camp de
 Gurs, en Béarn, construit en 1939 pour accueillir 
des Républicains fuyant l’Espagne, le film de Bertille Bak montre aussi, avec une forme d’empathie, comment l’entrainement, au fil des séquences tourne à l’absurde, ces corps lourds et maladroits prennent ensemble un tout autre sens ; leur passé, parfois douloureux, se voit transcendé à travers des actes de poésie commune. Le film d’une durée de 16 minutes intitulé Figures imposées, a été présenté dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon en 2015.

Bertille Bak

Pratiquant une longue immersion au sein des groupes avec lesquels elle travaille, Bertille Bak appartient à cette génération d’artistes qui impliquent des individus extérieurs au champ de l’art. L’artiste sonde les problématiques sociales et, avec un langage malicieux, pose un regard décentré sur la réalité.
 Elle implique les individus pour construire avec eux des scénarios relatant leur propre vie. Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et après un passage par l’école du Fresnoy, elle élabore des films situés à la frontière de la fiction et du documentaire. Le propos de Bertille Bak tient dans un subtil regard sur les coutumes, voire les rituels, qu’elle observe sur le terrain, détourne ou met en scène en artiste.