Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Bourg-Argental/Pilat
Elisabeth Ballet

Commanditaires - La commune de Bourg-Argental, représentée par son Maire, Stéphane Heyraud et l’ensemble des adjoints.
Mediateur - Valérie Cudel, association A demeure
Soutien - Parc naturel régional du Pilat dans le cadre du programme européen LEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural), la Fondation de France dans le cadre de l'action Nouveaux commanditaires, La Ville de Bourg-Argental
Bourg-Argental (Loire), En cours

Dans le cadre du projet des Parcs naturels régionaux de Lorraine, des Monts d'Ardèche, du Pilat et du Vercors. Huit commandes d'œuvres sur huit sites emblématiques des quatre parcs ont été adressées à quatre artistes.

La commande

Située sur un axe historique de déplacement entre la vallée du Rhône et de Saint-Etienne, Bourg-Argental compte 3019 habitants. Situé dans le Parc naturel régional du Pilat, la ville, comme le reste du massif, est marquée par la présence de l’activité textile depuis le XVI ème siècle, activité qui s’est développée au XIX

ème siècle avec l’intensification des délocalisations des soyeux de Lyon après la révolte des canuts. L’ensemble des savoir-faire textiles était présents : moulinage, ourdissage, tissage, tressage, rubanerie et les bâtiments liés à industrie ont fortement structuré le paysage. Le projet mené avec la Ville de Bourg-Argental s’inscrit dans la continuité du programme de coopération inter-parcs Paysage industriel. Un travail de réflexion avec les habitants et des élus de la Ville avait conduit au souhait de rendre lisible les traces conscientes et inconscientes de l’activité textile ainsi que son impact sur le paysage. Il s’agit d’aborder les vides ainsi que les architectures encore existantes : ateliers fondus dans les habitations, éparpillement des anciens bâtiments…

L'œuvre

Un début de recherche sur un territoire élargi avait été mené par Elisabeth Ballet. Ce premier temps d’investigation lui avait permis d’une part de réunir des données sur le tissage, le tressage, la rubanerie, et d’autre part de “relire” spatialement l’histoire industrielle. La commune a finalement invité Elisabeth Ballet à investir un lieu central qui fut l’emplacement de l’ancienne usine textile Jarrosson. Ce lieu est délaissé malgré son intérêt.