Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Sans titre (Intensive care service)
Robert Barry

Commanditaires - Service de réanimation médicale du Centre Hospitalier Universitaire Nancy Brabois
Mediateur - Xavier Douroux, Le Consortium
CHU Nancy Brabois, Nancy, France, 2011 - en cours

La commande

Dirigé par Bruno Levy, professeur de médecine, le service de réanimation médicale du CHU Nancy Brabois a souhaité passer commande d’une œuvre qui prenne explicitement pour sujet : l’isolement.

Plusieurs événements ont déterminé cette orientation :
- l’apparition d’une difficulté dans leur travail quotidien du fait de l’impact du principe de précaution : l’établissement d’une double porte d’isolation des chambres pour prévenir les infections nosocomiales rend impossible la perception des alarmes sonores propres à certaines machines assurant la survie des malades.
- la difficulté rencontrée pour disposer dans le service d’un espace isolé servant au dialogue entre médecins et familles des patients.

La thématique de la « mise à l’écart » dans nos sociétés est apparue en toile de fond : concernant l’isolement sanitaire de nombre de patients arrivant dans le service du fait de leur marginalisation sociale, mais aussi — dans la dynamique des échanges avec le médiateur — l'étanchéité relative mais réelle entre le monde de l'art et la « société courante ».

L'oeuvre

En lien étroit avec le groupe de commanditaires, Robert Barry a sélectionné une liste de mots en français dont il va se servir pour une installation mêlant lettrages et vidéo dans la totalité spatiale du service hospitalier de réanimation.

Robert Barry

Robert Barry (né en 1936 dans le Bronx, NYC) est une des figures majeures de l'art conceptuel.

A partir de 1969, il propose une série d'oeuvres composées de mots inscrits sur de simples feuilles de papier ou qu'il diffuse dans l'espace à l'aide de projection de diapositives, de hauts parleurs, d'inscriptions sur les murs (wallpiece), ...

Utilisés souvent pour leur capacité à décrire les impressions que l'on peut avoir devant une oeuvre, ces mots ne constituent pas un langage analytique ou critique, ils procèdent plutôt par allusion et possèdent une pluralité de sens qui suscitent des associations d'idées avec le contexte architectural ou psychologique dans lequel ils sont saisis; l'oeuvre dans sa globalité fait "espace". Souvent pour ses "wallpieces", les mots inscrits dans un sens puis dans l'autre, sans début, sans fin, sont aux lisières du mur, aux limites du lieu qui leur est dévolu pour mieux nous sensibiliser à notre environnement.