Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Les bancs d'excideuil
Jacques Jouet

Commanditaires - Françoise Sinoir (plasticienne) et Pierre Follet (agriculteur et ingénieur), propriétaires de la ferme et membres fondateurs de l'association zone Inondable (créée pour développer le concept de ferme artistique)
Mediateur - Pierre Marsaa, Luc Joudinaud
Soutien - Fondation de France, Caisse des dépôts and consignations (Deposit and Consignment Office), FDF, Drac Aquitaine
Excideuil, Dordogne, 2001

Situé près du collège, à l'écart des principales artères, un quartier de petites rues pittoresques accueillait autrefois les échoppes des artisans d'Excideuil. Nombre d'histoires sont attachées au lieu et seuls certains habitants en portent aujourd'hui la mémoire. L'identité de ce lieu se trouve donc déterminée par le temps du récit, un temps qui fonde l'histoire même du lieu. Faire exister le langage dans l'espace public ne pouvait être que du ressort du poète c'est pourquoi les commanditaires demandent à Jacques Jouet d'intervenir. Après de nombreux échanges avec les habitants, l'artiste aboutit à l'écriture de dix-neuf poèmes dont il fait une lecture. Afin de les fixer dans le temps et l'espace public, ils seront gravés sur le dossier de dix-neuf bancs, lieux de convivialité, dispersés dans l'espace public. Enfin, les poèmes de Jacques Jouet ont fait l'objet d'une publication : édités à 2000 exemplaires, ces livres ont été distribués gratuitement aux commanditaires, puis diffusés dans le commerce.

L'une des missions du Centre d'actions culturelles étant de préserver le patrimoine du village médiéval, Jacques Jouet a choisi d'adopter la forme poétique de 3 strophes de 3 lignes en vers libres établies par Giraud de Borneil, un troubadour né à Excideuil et de transmettre les histoires de la ville. Une des autres contraintes fut que l'un des mots soit répété dans chacune des strophes. Après de nombreux échanges avec les habitants, Jacques Jouet fini par écrire dix neuf poèmes et suggère une lecture de certains d'entre-eux. Afin de les fixer dans l'espace public et le passage du temps, l'idée de graver chacun des poèmes sur un banc a été adoptée. Une dialectique entre espace privé et espace collectif a donc été créé. Le titre de chacun des poèmes donne un nom à chacun des bancs: Banc de la volonté mangé, Banc des combattants de la résistance,Banc du présent etc. Ainsi, dans ce quartier où quelques personnes retraités vivent, 19 bancs, sont dispersées ici et là dans les lieux publics et créent des lieux de sociabilité. La langue est ici considérée comme le lien social suprême cependant comme aucun projet artistique ne doit rester confinée à Excideuil, les poèmes de Jacques Jouet ont également été publiés en 2000 exemplaires. Les livres ont été distribués gratuitement aux commanditaires, puis commercialisé. Et comme l'a suggéré l'un des retraités d'Excideuil : " vous pourriez imaginer une visite guidée, de banc en banc, avec des sketches, et un accordéoniste ... Cherchant à expérimenter et à échanger, le projet urbanistique d'Excideuil transmet aussi une éthique.

Jacques Jouet

Né en 1947, à Viry Chatillon, Jacques Jouet est un membre de l'Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle) depuis 1963. La particularité de Jouet c'est qu'il sait donner un effet contemporain à cette ancienne forme poétique. A la fois poète, romancier, nouvelliste, auteur de théâtre, essayiste, et artiste plasticien (il réalise des collages). Jacques Jouet participe aussi, comme François Caradec, Paul Fournel et Hervé Le Tellier, aux «Papous dans la tête» sur France Culture. Son feuilleton La république de Mek Ouyes a été diffusé simultanément sur cette radio et sur le web, à travers le site de son éditeur P.O.L.