Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Première et deuxième visite
Patrick Faigenbaum

Commanditaires - The Amicale des Raphaélois and the Liberté primary school.
Mediateur - Sylvie Amar
Soutien - Fondation de France, town of Saint-Raphaël, Paca Regional Council, General Council of Var.
Saint-Raphaël, Var, France, 1998 - 2000 / 1999 - 2000

Valoriser le patrimoine vivant d'une cité.
C'est l'Amicale des Raphaélois qui, en 1998, prend l'initiative de rendre hommage aux immigrés, italiens pour la plupart, "qui ont fait de leur ville ce qu'elle est aujourd'hui".

Patrick Faigenbaum, photographe, a été proposé pour garder en image cette mémoire des familles ou des "figures" qui ont marqué leur temps. Il est appelé à Saint-Raphaël pour réaliser leur portrait. Pour cette commande, il produit un ensemble exceptionnel de trente-six photographies en noir et blanc et en couleurs, que les Raphaélois découvrent lors d'une exposition organisée dans le Palais des Congrès. Un an plus tard, l'école primaire Liberté lui passe commande d'une série de portraits des enfants, à un âge où ils se familiarisent avec les disciplines artistiques. Les familles raphaéloises ont été photographiées dans l'exercice d'un métier ancestral, dans leur intérieur ou devant leurs maisons ; et les enfants, dans l'apprentissage, en classe ou dans la cour de récréation. Pendant deux ans, Patrick Faigenbaum est venu rendre visite à Saint-Raphaël. Les anciens, leurs enfants, petits et arrière-petits-enfants ont marqué de leurs noms et de leurs visages ces deux commandes photographiques qui témoignent l'une comme l'autre du patrimoine vivant de leur cité.

Patrick Faigenbaum dit avoir toujours « rêvé de photographier les gens dans leurs activités quotidiennes : le boucher, le pêcheur, le jardinier, l'épicier, le marbrier, le fabricant de pâtes fraîches... ». Avec la commande photographique pour l'Amicale des Raphaëlois, il fait de son rêve une réalité. à Saint-Raphaël, il retrace au travers des portraits de famille l'essence de la vie passée et présente de la cité. Dans un paysage bouleversé par les conséquences sociales et urbaines du développement touristique, des membres de l'Amicale des Raphaëlois (créée en 1972) se sont demandés s'il existait encore une identité raphaëloise originale et quelle forme celle-ci pouvait prendre aujourd'hui. L'histoire qui lie Faigenbaum à Saint-Raphaël s'interrompt momentanément... pour reprendre quelques mois plus tard, et cette fois-ci, avec une autre génération : les enfants de l'école Primaire Liberté. Quelques enseignants de l'école ayant pris connaissance du travail photographique de Faigenbaum pour l'Amicale des Raphaëlois passent à leur tour commande d'une oeuvre spécifique. En s'adressant et en se construisant avec les enfants, cette oeuvre revêt la forme de "photographies d'un projet en marche".

Patrick Faigenbaum

Patrick Faigenbaum vit et travaille à Paris. Sa formation en peinture et en arts graphiques l'a conduit à une pratique très personnelle de la photographie, centrée pendant longtemps sur un genre précis : le portrait. La famille et la généalogie sont au centre de son travail photographique. Il montre les personnages dans leur appartenance familiale et sociale. Après avoir longtemps utilisé exclusivement le noir et blanc, il passe à la couleur à l'occasion de cette commande. Aujourd'hui, ses photographies font partie des plus grandes collections américaines et européennes (MoMA, Metropolitan Museum, Fondation Cartier...) et il expose régulièrement ses oeuvres dans les grandes institutions muséales internationales.