Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Bibliothèque
Céleste Boursier-Mougenot

Commanditaires - Luc Debucquoy, Geert Delaere, Thomas Delbeke, Joost Demuynck, Chris Dewulf, Luc Doutrebon, Dean Kenes, Luc Lannoy, Dirk Obin, Kris Vandenberghe, Pierre Vander Stichele, Lobke Maes, Sanne Loncke
Mediateur - Thérèse Legierse
Wevelgem, en cours

A Wevelgem, près de Courtrai, une grande villa du début du siècle dernier, située dans un jardin à l’anglaise créé à cette même période, fait office de mairie. Dans ce même parc on trouve aussi deux “folies”, des petits édifices, ou pavillons, utilisés à l’époque pour jouer aux cartes ou boire du thé.

Une bibliothèque y a récemment été batie. Les habitués de la bibliothèque utilisent le parc comme lieu de lecture. Ils se laissent alors volontiers distraire par ce parc, comme au théâtre, à la fois spectateurs et comédiens.

Le choix de l’artiste Céleste Boursier-Mougenot s’explique par ses précédentes créations d’installations scéniques. Avec un passif de musicien et de compositeur, il réalise des installations évolutives où les rythmes de la nature et de la vie quotidienne se transforment en musique et en images.

Le projet de Céleste Boursier-Mougenot pour Wevelgem comprend deux pavillons et une glacière. Son oeuvre offre une nouvelle étape à la vie de ces pavillons du siècle dernier.

L’artiste propose de combiner les champs du vivant, du mouvement de la lumière et du son en suscitant la curiosité du promeneur par une expérience plurisensorielle.

Le premier pavillon contiendra une colonie d’abeilles qui construira sa ruche librement dans le pavillon. Cette architecture de forme organique en constante évolution se développera en donnant à voir un objet très sculptural et artistique réalisé par la nature.

Le deuxième pavillon présentera une traduction lumineuse du mouvement des abeilles qui volent. Les fenêtres et la porte du pavillon seront équipés de vitres en verre coloré dans des teintes que les abeilles ne voient pas. Une système d’éclairage placé à l’intérieur du pavillon marquera des variations en fonction du mouvement et de l’activité de l’essaim. Un brumisateur diffusera une brume tout autour du pavillon qui donnera corps au mouvement lumineux.

Dans l’ancienne glacière souterraine se trouvera une installation sonore liée à l’activité des abeilles. La nuit lorsque les abeilles sont moins actives, les son enregistrés la veille seront rediffusés en différé.

Céleste Boursier-Mougenot s’est associé avec des architectes paysagistes en juillet 2016 pour intégrer au mieux l’oeuvre de l’artiste dans le réaménagement du parc qui sera pensé pour la mettre en valeur. Ces architectes paysagistes ont inclu dans leur plans, une passerelle en pente douce qui mène jusqu’au pavillon des abeilles, afin de pouvoir conduire tous les promeneurs, quelque soit leur mobilité, à admirer les abeilles en action.

La conception du projet devrait être achevée en février 2017, afin de pouvoir le réaliser en avril 2018.