Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Loïc Raguénès – Le Café de la Nation

Commanditaires - Le propriétaire du Café de la Nation
Mediateur - Xavier Douroux, Le Consortium
Soutien - Fondation de France ; le propriétaire du Café de la Nation
Café de la Nation ; aujourd'hui: Salle du Conseil Municipal, Cluny, Bourgogne, France, 2006

La commande

Repreneur d'un lieu emblématique et central de la vie sociale de Cluny, le nouveau propriétaire du Café de la Nation a souhaité passer commande à un artiste d'une peinture murale ou/et d'un tableau pour ce lieu.

L'œuvre

Un moment centré sur l'idée contemporaine de « nation », le dialogue avec le gérant, rejoint par des clients, s'est ensuite orienté vers une recherche de quelque chose qui soit ostensiblement « décalé ». L'artiste, dans sa réponse, a choisi de faire une "vague" mais néanmoins "précise" référence à la figure de Courbet (à la fois peintre voulant exposer au Salon et inventeur du Pavillon du Réalisme en marge de l'Exposition Universelle de 1855 — artiste reconnu en son temps et en même temps poursuivi jusqu'à l'emprisonnement et l'exil suite à l'accusation d'avoir été l'instigateur du déboulonnage de la Colonne Vendôme pendant la Commune de Paris) en interprétant selon son propre système plastique l'"Hallali du Cerf" (1867). Toujours dans cette veine "décalée", il ajouta pour sa présentation au mur, de part et d'autre — encadrant ("serrant") de près la scène de chasse impliquant dans le modèle original deux des amis du peintre d'Ornans (à prendre aussi comme la revendication d'un un droit citoyen et républicain) — deux dessins encadrés figurant un duo de gendarmes à cheval représentants de l'ordre.

Au bout de quelques années, l'ensemble (tableau et dessins) a été installé dans la nouvelle salle du conseil municipal de Cluny et préside à ses réunions.

Loïc Raguénès

Loïc Raguénès est né en 1968 à Besançon. Après avoir longtemps vécu à Dijon, il s'est "exilé" à Douarnenez en Bretagne. Il peint des images tirées de sources diverses à l’aide d’une trame colorée faite d’une multitude de points et les transforme en des vues,presque abstraites et mélancoliques. L’effet visuel prime et le sujet s’en trouve d’autant plus étrangement souligné. Une activité de peintre de son temps qui sait se nourrir du rythme de la vie provinciale pour dire le monde mondialisé tout en cultivant une élégance désincarnée sans concession aux goûts du jour.