Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Vito Acconci – Un espace d'initiatives

Mediateur - Xavier Douroux, Le Consortium
Soutien - Fondation de France, Ville de Chenôve
Chenôve, Bourgogne, France, 1993 - interrompu

La destruction d'une barre HLM à Chenôve (banlieue de Dijon), destinée à aérer un urbanisme trop dense, a libéré un vaste espace au centre d'une ZUP. La municipalité a accepté que la Fondation de France soit associée à la réflexion en vue de l'aménagement de cet espace par un artiste contemporain. Un groupe de commanditaires a été constitué avec des riverains, l'association des jeunes de Chenôve, le foyer de logement pour personnes âgées (Logement foyer mutualiste Georges Sand). Ce groupe après s'être fortement impliqué dans la rédaction d'un cahier des charges pour l'artiste en menant une enquête de terrain auprès des riverains, s'est prononcé en faveur d'un espace collectif, d'un lieu de rencontre, de détente et de jeu.

L'artiste américain Vito Acconci est venu dans le foyer des personnes âgées présenter son travail au groupe de commanditaires qui ont été convaincus. Particulièrement sensible au contexte et à ses habitants, Acconci a accepté de réfléchir à cet aménagement et de proposer un premier projet. Celui-ci fût amendé en fonction de critères d'usage et budgétaire précisés dans le cadre de la négociation avec les commanditaires et la municipalité. Trois maquettes ont été successivement réaliséé en 1993 par l'artiste tandis qu'une exposition de son oeuvre liée aux aménagements d'espace public, incluant les projets pour Chenôve, a été réalisée au Centre d'art du Consortium. En définitive le maire n'a pas donné suite, désireux de ne pas assumer "politiquement" le risque d'un tel investissement dans une zone où la tension sociale s'était aggravée.

Vito Acconci

Le médiateur propose de faire intervenir l'artiste américain Vito Acconci. Actif depuis la fin des années 60, il conçoit ses premières œuvres comme des actions minimalistes dans le paysage. Dès 1970, il utilise son corps afin d'expérimenter des manipulations et des transformations dans l'espace, et les filme. Artiste important de l'art corporel et de l'art vidéo, il cesse néanmoins en 1974 de s'investir physiquement dans ses projets. Acconci conçoit des projets destinés à des espaces publics: ses installations complexes intègrent souvent des matériaux provenant de la vie urbaine ajustés au corps humain pour créer un mobilier destiné à habiter l'environnement urbain.