Les Nouveaux commanditaires

Nya Uppdragsgivare
Nuovi Committenti
Nuevos Comanditarios
Taiteen Uudet Tukijat
De Nieuwe Opdrachtgevers
New Patrons
Die Neue Auftraggeber
Komanditario berriak

Prière de toucher - Ne pas plier/ Des lieux de vie/ Le jardin sensible
Daniel, Andrea Blum, Catherine Willis Buren

Patrons - L’Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille (IRSAM)
Mediator - Sylvie Amar
Supporters - Fondation de France, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Conseil général des Bouches-du-Rhône, Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille, Caisse des dépôts et consignations.
Marseille, 2000-2003

L'IRSAM œuvre à la prise en charge des personnes déficientes sensorielles. À l'occasion de travaux d'extension de ses locaux, l'institut souhaitait développer un projet artistique qui contribue à améliorer la qualité de vie de ses résidents permanents.


Élaboration d'une signalétique à l'intérieur et à l'extérieur de l'Institut. L'IRSAM souhaitait simplifier le déplacement et l'orientation pour les résidents et pour leur famille. Daniel Buren a été sollicité pour permettre une reconnaissance des nouveaux bâtiments de l'Institut par les visiteurs et les résidents eux-mêmes. à l'extérieur, il a différencié les deux bâtiments principaux, visibles depuis l'entrée, par deux grands aplats colorés, chacun d'une teinte différente. à l'intérieur, il a positionné un fléchage de caoutchouc en relief et coloré, selon le système de bandes alternées blanches et de couleur qui lui est propre. Un itinéraire est associé à chaque couleur et à chaque type de relief.

Des lieux de vie. Andrea Blum a repensé l'aménagement des lieux de vie dans les deux nouveaux bâtiments de l'Institut – coins repas, télévision et repos. Elle a conçu des salons colorés, rassurants et conviviaux, où la mobilité est facilitée. Au sol, un motif en damier délimite l'espace de sociabilité, qui peut être adapté aux différentes activités grâce au mobilier modulable. Des murs-tableaux en liège permettent d'afficher messages, dessins, emplois du temps. L'aménagement de chaque pièce a été adapté au handicap.

Un jardin de l'odorat et du toucher. Le jardin créé par Alain Richert et Catherine Willis tient compte des besoins spécifiques des résidents et du personnel. Il a été conçu pour stimuler tous les sens des jeunes handicapés, notamment l'odorat et le toucher. Le jardin comprend un canal d'eau dans lequel sont incrustés des objets de différentes textures – billes de verre, galets, coquillages –, une rampe bordée d'arbustes et marquée des empreintes de pieds des résidents, un potager, une pataugeoire, un verger de cerisiers, un jardin aromatique. Les résidents ont participé à la plantation du jardin au cours d'ateliers menés avec la paysagiste Natacha Guillaumont (cf. le Jardin pédagogique de l'école Chabanon p. 140 et Un seuil pour le Ciel p. 136).

Daniel Buren : une Signalétique tactile et visuelle. Pour la signalétique extérieure (Pliages), Daniel Buren a différencié les deux bâtiments principaux par de grands aplats de couleur. Pour la signalétique intérieure (Prière de toucher), il a créé des parcours visuels et tactiles pour les résidents et les visiteurs, voyants et non-voyants, reprenant le système de bandes blanches et colorées alternées qui lui est propre. À chaque couleur et à chaque type de relief de caoutchouc est associé un itinéraire.

Andrea Blum : des Lieux de vie. Dans les lieux de vie, Andrea Blum a proposé un aménagement très coloré, rassurant et convivial, où la mobilité est facilitée. Au sol, un motif en damier délimite l'espace de sociabilité, qui peut être adapté aux différentes activités grâce au mobilier modulable. Des murs-tableaux en liège permettent d'afficher messages, dessins, emplois du temps. L'aménagement de chaque pièce a été adapté au handicap : les espaces de vie des jeunes les plus autonomes comprennent un aquarium et des murs magnétiques avec des lettres colorées.

Alain Richert et Catherine Willis : un Jardin Sensible. Alain Richert et Catherine Willis ont conçu pour l'IRSAM un jardin des cinq sens, réalisé avec le concours des résidents. Il comprend tout d'abord un parcours pour la paume des mains, qui consiste en un canal d'eau dans lequel sont ménagés des chambres d'écho et deux bassins bouillonnants et où sont disposés différents objets (billes de verre, galets, coquillages). Le deuxième parcours, pour la plante des pieds, comprend une rampe composée d'empreintes des pieds des résidents et bordée de repères sonores et un patio avec des jets d'eau, des arbres, des jasmins... De nombreuses espèces odorantes ont été plantées avec l'aide des résidents, ainsi qu'un verger et un potager.

Daniel Buren

Né en 1938 à Boulogne-Billancourt, Daniel Buren est connu pour utiliser un système de rayures verticales peintes, égales, blanches et de couleur alternées de 8,7 cm de large. Aux antipodes de la peinture de chevalet, Daniel Buren a réalisé dans le monde entier des centaines d'œuvres dans des lieux monumentaux et prestigieux, comme dans d'autres plus intimes ou moins connus. Ces interventions in situ transforment le lieu dans lequel elles s'intègrent de manière plus ou moins spectaculaire.

Andrea Blum

Andrea Blum est née en 1950 à New York, où elle vit et travaille. S'intéressant particulièrement à l'architecture, elle réalise des commandes publiques aux états-Unis et en Europe (France, Hollande, Angleterre). Elle a notamment créé des meubles comme des réductions d'architecture, créant des liens entre l'espace domestique et l'espace public.

Alain Richert

Né en 1947 à Fès (Maroc), Alain Richert vit et travaille dans l'Orne et à Paris. Il est venu au jardin en autodidacte, après une formation initiale en médecine (psychiatrie). Il a conçu des jardin privés, des jardins médiévaux, des arboretums, des jardins de monuments historiques.

Catherine Willis

Catherine Willis, née en 1946 à Saint-Maur, est sculpteur. Elle vit et travaille à Paris et dans l'Orne. Proche du land art, elle travaille aussi sur les parfums et la littérature, et s'intéresse en général à la relation qui nous unit au monde naturel.